rechercher :

LOGO DIGNE NOIR
Menu

La Ville rend hommage à Élise Manent-Ausset

Les Dignois ont appris avec émotion le décès d’Élise Manent-Ausset, à l’âge de 96 ans. Au nom de la municipalité, Patricia Granet-Brunello souhaite lui rendre hommage.

Native de Lambruisse, elle n’a que 4 ans lorsque ses parents s’installent en 1930 dans une ferme à Saint-Jurson (commune du Chaffaut).

C’est là qu’en 1943 et surtout 1944, la famille Manent, dont Élise, alors toute jeune femme, ravitaille, grâce essentiellement aux produits et animaux de la ferme, les groupes de jeunes maquisards qui, envoyés le plus souvent par les frères Laurens de Bellegarde (Mézel), se cachent dans une petite maison proche de la bergerie des Manent et d’un puits. Avec son vélo, elle participe également au ravitaillement de résistants cachés autour de Digne.

Dans l’après-midi du 19 août 1944, la rumeur arrive jusqu’à Saint-Jurson : « les Américains sont à Digne ! » Élise y part à vélo, en suivant la voie ferrée Nice-Digne, pour profiter en soirée de la fête qui succède à la Libération de la ville.

Bien après la guerre, elle est devenue membre de l’ANACR (Association des anciens combattants de la Résistance). Puis, progressivement, une figure incontournable du monde combattant dignois et même départemental, fidèle aux cérémonies, notamment celle de la Libération de Digne, tous les 19 août. Elle a été très proche de Jean Garcin, Niçois installé à Digne qui a signé un travail important sur l’histoire de la Résistance Bas-Alpine, et de Charles Pellegrino, de Clumanc, qui lui aussi a évoqué la Résistance dans un livre. Elle a également participé à de nombreux voyages de mémoire. Par exemple en juin 2004 lors des cérémonies officielles du 60e anniversaire du Débarquement de Normandie. Ou encore à de nombreux voyages destinés aux collégiens et lycéens de notre département lauréats du Concours national de la Résistance et de la Déportation, notamment dans le Vercors à plusieurs reprises, mais aussi à Oradour-sur-Glane en 2010. Si elle répugnait alors à se présenter comme « ancienne résistante » et à évoquer « sa » guerre, sa présence discrète mais attachante constituait un trait d’union entre les anciens et la jeune génération.

Le 11 août 2018, lors d’une cérémonie à Sainte-Croix-du-Verdon, elle a reçu la médaille d’honneur du Département des mains d’André Laurens, conseiller départemental et descendant des frères Laurens de Bellegarde.

Elle était une des dernières représentantes de la génération qui a vécu et « fait » les heures à la fois tragiques et pleines d’espoir de l’année 1944.

Publié le 29 novembre 2022
LOGO BLANC VILLE DE DIGNE-LES-BAINS
HÔTEL DE VILLE DE DIGNE-LES-BAINS
1 boulevard Martin Bret - BP 50214
04990 DIGNE-LES-BAINS Cedex

04 92 30 52 00

Abonnez-vous à notre newsletter

phone
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram