rechercher :

LOGO DIGNE NOIR
Menu

Inauguration du rond-point Colonel Arnaud Beltrame à Digne-les-Bains

La municipalité a souhaité rendre hommage au Colonel Arnaud Beltrame en donnant son nom au rond-point situé devant l’escadron de gendarmerie mobile de Digne-les-Bains.

Ce mercredi 23 février 2022, Patricia Granet-Brunello, Maire de Digne-les-Bains, et Violaine Demaret, Préfète des Alpes de Haute-Provence, ont présidé une cérémonie durant laquelle a été rappelé le parcours héroïque du Colonel Beltrame qui a payé de sa vie son engagement auprès de la population.

Dans son allocution, le Maire a indiqué : "C’était le 23 mars 2018 : personne en France n’a oublié ce terrible jour. Digne-les-Bains n’oublie pas. Nous voulions honorer ce héros de la Nation que fut, qu’est le Colonel Arnaud Beltrame."

Voilà presque 4 ans. Le 23 mars 2018, en milieu de matinée, à Carcassonne, un jeune homme de 25 ans vole avec violence une voiture, tue l’un de ses occupants et blesse grièvement le second. Son funeste projet consiste à s’attaquer, au nom de l’Etat islamique, à des militaires, ou des représentants de l’ordre républicain.

Ainsi, il tire sur un groupe de CRS et blesse grièvement l’un d’entre eux. Puis il s’enfuit dans la voiture volée à destination de Trèbes, 8 kilomètres plus loin.

Il entre alors dans un supermarché et tue d’emblée deux personnes, lançant également une grenade qui n’explose pas, fort heureusement. Presque tous les clients parviennent à s’enfuir, des employés se réfugient dans la chambre froide du magasin, l’hôtesse d’accueil dans la salle des coffres. Le terroriste s’y retranche lui aussi, prenant l’hôtesse en otage.

Celle-ci parvient à l’apaiser et le persuade d’appeler le commissariat pour faire valoir ses revendications. Le GIGN de Toulouse est mobilisé ; il demande l’aide du groupe national qui décolle de la base aérienne de Villacoublay une heure plus tard. En attendant, le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Carcassonne, emmené par le Lieutenant-colonel Beltrame, le plus haut gradé du groupe, pénètre dans le magasin.

Témoignant d’un sens aigu de l’honneur et de sa mission de protection des plus faibles, portant à un haut niveau sa foi et son sens de l’engagement pour l’humanisme et la fraternité, Arnaud Beltrame propose au terroriste de se substituer à l’otage.

Dix minutes plus tard, l’échange intervient. Les autres personnes encore cachées dans le magasin sont évacuées.

Otage à son tour, le Lieutenant-colonel Beltrame est seul avec un terroriste aux abois, extrêmement dangereux.

On imagine sa force intérieure ; on imagine son inquiétude sans doute, en analysant les risques ; on imagine combien il sait qu’à tout moment la situation peut déraper ; on l’imagine maître de lui, brave, digne.

Durant près de trois heures, il tiendra tête au terroriste avec sang froid, essayant de gagner du temps, de laisser du temps à l’installation du dispositif d’intervention, de permettre l’engagement du dialogue avec le négociateur via son téléphone, qui reste allumé.

C’est ainsi qu’en essayant lui-même en corps à corps de neutraliser le terroriste, Arnaud Beltrame donnera le commandement de l’assaut à ses troupes qui entendent tout ce qui se passe dans la pièce. Quand l’assaut se termine, quelques minutes plus tard, le terroriste est abattu, mais son otage est grièvement blessé.

Publié le 24 février 2022
LOGO BLANC VILLE DE DIGNE-LES-BAINS
HÔTEL DE VILLE DE DIGNE-LES-BAINS
1 boulevard Martin Bret - BP 50214
04990 DIGNE-LES-BAINS Cedex

04 92 30 52 00

Abonnez-vous à notre newsletter

phone
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram