Menu
MENUMENU

Data’Digne : concevoir de capteurs de mesure de la qualité de l’air

Dans le prolongement de sa démarche open data, la Ville de Digne-les-Bains a souhaité permettre à des jeunes dignois d’apprendre à manipuler des données afin qu’ils deviennent acteurs de leur environnement technologique.

Depuis le 22 novembre 2017, 13 élèves de seconde du Lycée Pierre-Gilles de Gennes participent à des ateliers de vulgarisation scientifique sur les thématiques des données et des objets connectés. Encadré par un animateur de l’association Les Petits Débrouillards 04, ces jeunes ont pour ambition de fabriquer des capteurs mesurant les particules fines présentent dans l’air du type PM10, PM2.5 et PM1. Ces capteurs seront ensuite posés sur des bâtiments municipaux et permettront, grâce aux données ainsi collectées, de faire une analyse de ces particules à un niveau ultra-local. L’objectif n’étant pas de se substituer aux organismes officiels qui déterminent la qualité de l’air en France mais de suivre le parcours des données depuis la conception d’un appareil de mesure jusqu’à l’interprétation des résultats.

Ce projet pédagogique innovant se déroule tout au long de l’année scolaire lors d’ateliers le mercredi après-midi à la Maison des Jeunes et des Etudiants. Les premières séances d’ateliers ont permis d’explorer l’univers des datas au travers de réflexions collectives, de recherche sur Internet ou d’exercice de visualisation de données. Une deuxième phase d’ateliers a été consacrée à la découverte d’objets connectés, leurs composants électronique et leurs programmations. Actuellement, les élèves modélisent en 3D le support sur lequel seront disposés les instruments de mesure. Ils travaillent également à la conception de l’ensemble du boitier de protection du capteur qui sera imprimé en 3D.

Le dernier mercredi avant les vacances de février sera consacré à la pause et à la mise en route des capteurs. Le projet Data’Digne reprendra après une interruption de 2 mois pour permettre à ces capteurs de collecter une quantité significative de données. Cette dernière phase d’ateliers sera alors consacrée à l’analyse des données ainsi collectées. Affaire à suivre donc… 

Découvrez l’interview réalisé par Fréquence Mistral Digne : http://bit.ly/2Fg36Js