Menu

L’avenir de Digne-les-Bains passe par le centre-ville

La Ville a réalisé une étude de centralité destinée à définir un grand projet urbain capable de relancer le centre-ville. Ce projet global donne la direction à suivre pour les 15 ans à venir. Reste à définir le calendrier des actions à mettre en œuvre.

Quels seront les contours de notre centre-ville dans 15 ans ? À quoi ressemblera-t-il ? Définir un projet global pour le requalifier, tel est l’objectif de l’étude de centralité que la Ville a confiée à un bureau d’études en urbanisme. Menée dans le cadre des « Villes en rebond », l’étude a été cofinancée par la Ville, le Conseil régional et l’État. Ses conclusions ont été présentées au Conseil municipal en septembre. Il faut maintenant définir le calendrier des actions à mener.

Un processus complexe et ambitieux.

L’étude de centralité est appelée à devenir l’outil de référence des élus et des techniciens pour les 15 années à venir. Elle réaffirme la fonction du centre-ville en travaillant son attractivité, son image et son rôle vis-à-vis de l’agglomération dignoise. Elle prend en compte à la fois les espaces publics, l’habitat, le commerce, le patrimoine et les questions liées à la mobilité et a analysé les connexions avec les quartiers environnants : le Bourg et Barbejas, Le Pigeonnier, les Chauchets et le boulevard Victor-Hugo.

L’objectif est d’ouvrir le centre-ville sur le reste de la ville et de lui permettre de rayonner au-delà. Complexe et ambitieux, tout le processus sera mené en concertation avec les acteurs du territoire et ses partenaires. Pendant la phase de démarrage, le bureau d’études a réalisé un diagnostic urbain global. Il a dressé l’état des lieux et posé les bases de la réflexion en mobilisant de nombreux partenaires. Afin qu’ils puissent exprimer leurs attentes et s’approprient le projet, les Dignois concernés ont été consultés mais également tous les autres acteurs intervenant en centre-ville : bailleurs sociaux, professionnels de l’immobilier, syndics de copropriété, acteurs économiques et sociaux, usagers… Le bureau d’études a également sollicité l’avis des architectes des Bâtiments de France.

Grands axes de la future organisation de la ville.

Il s’est ensuite agi de définir un projet comportant les grands axes de la future organisation du cœur de la ville, en améliorant l’image et le fonctionnement de l’entrée du centre ville, en valorisant sa partie médiévale, en renforçant les modes de déplacement doux, etc. Au vu du diagnostic, le bureau d’études a ainsi défini les enjeux et les premières orientations préalables à l’élaboration du projet urbain, par la suite validés par le Comité de Pilotage. Des ateliers thématiques ont également été organisés pour aboutir à la réalisation de fiches-actions qui permettront de faciliter les démarches engagées par la Ville dans le cadre de la phase opérationnelle du Projet Urbain.

Durant les différentes phases de réalisation des aménagements, certaines actions concerneront la mobilité et la pacification de la circulation, avec la restructuration des entrées de ville et du secteur du rond-point du 11 Novembre.

D’autres actions paysagères et urbaines viseront à valoriser l’axe médiéval du quartier et à définir un « plan vert » pour le grand centre-ville avec la création d’une voie verte qui partirait du musée Promenade et irait jusqu’à Gaubert en passant par les thermes, etc. L’action permettrait aussi de valoriser les nombreuses pistes cyclables qui existent à Digne-les-Bains. Enfin, le projet prévoit des actions sur l’habitat inscrites dans une stratégie d’ensemble.

En savoir + :

Avis / Outil de référence, à l’usage des élus et des techniciens, le Projet Urbain projette des orientations et des projets d’opérations sur 15 ans. Ces dernières pourront être réalisées au regard des besoins réels, des priorités retenues par les équipes municipales et des opportunités financières

Télécharger le Projet Urbain première partie
Télécharger le Projet Urbain deuxième partie

Sur le même sujet